Ce site (réalisé par un jeune catholique français) propose à tous quelques pistes à la découverte du christianisme : questions & réponses, passages bibliques commentés, citations, liens utiles, etc. Il a d’abord été créé en complément d’une newsletter proposée à des amis ou rencontres occasionnelles… jeunes et moins jeunes… croyants et non croyants… Mais nous sommes tous en chemin alors, si l’envie vous en dit, n’hésitez pas à vous inscrire aussi avec le formulaire ci-contre.

De chaleureux remerciements aux auteurs et maisons d’édition qui ont accepté de mettre à disposition des extraits de leurs livres pour ce site : Bertrand Souchard, Emmanuel Pisani, la fraternité de Taizé, Georges Mary, Emmanuelle Pastore, Paul Clavier, Charles Delhez, Antoine Nouis, les Éditions Artège, Croire-Publications, les Éditions des Béatitudes, les Éditions Fidélité, l’association Cours Alpha France…

Et ci-dessous un texte du pape François sur la foi qui nous met en chemin à la suite du Christ.

« À la racine de chaque vocation chrétienne, il y a ce mouvement fondamental de l’expérience de foi : croire veut dire se laisser soi-même, sortir du confort et de la rigidité du moi pour centrer notre vie en Jésus Christ ; abandonner comme Abraham sa propre terre en se mettant en chemin avec confiance, sachant que Dieu indiquera la route vers la nouvelle terre. Cette “sortie” n’est pas à entendre comme un mépris de sa propre vie, de sa propre sensibilité, de sa propre humanité ; au contraire, celui qui se met en chemin à la suite du Christ trouve la vie en abondance, en se mettant lui-même tout entier à la disposition de Dieu et de son Royaume. Jésus dit : « Celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle » (Mt 19, 29). Tout cela a sa racine profonde dans l’amour. En effet, la vocation chrétienne est surtout un appel d’amour qui attire et renvoie au-delà de soi-même, décentre la personne, amorçant « un exode permanent allant du je enfermé sur lui-même vers sa libération dans le don de soi, et précisément ainsi vers la découverte de soi-même, plus encore vers la découverte de Dieu » (Benoît XVI, Lett. enc. Deus caritas est, n.6).

[…]

Répondre à l’appel de Dieu, donc, c’est le laisser nous faire sortir de notre fausse stabilité pour nous mettre en chemin vers Jésus Christ, terme premier et dernier de notre vie et de notre bonheur. »

Source: Message du Pape François le 26 avril 2015 sur le thème : L’exode, expérience fondamentale de la vocation