qr67-prier-peut-il-changer-ma-vie-vitalii_mamchuk-shutterstock

Espérons. Sinon à quoi servirait la prière ? Elle ne ferait que nous entretenir dans notre petit ronron quotidien. Prier, c’est fréquenter Dieu et, à son contact, commencer à lui ressembler. Progressivement, si la prière est vraie, si l’écoute de l’Evangile est attentive, les croyants acquerront d’autres réflexes. Ils découvriront ce que Dieu attend d’eux. Certaines personnes doivent d’ailleurs l’orientation de leur vie à la prière.

C’est le cas de Samuel. Il logeait dans le temple du Seigneur, avec le prêtre Eli. Il s’entendit appeler par son prénom et crut que c’était la voix d’Eli. Par deux fois, il se rendit auprès du prêtre qui le renvoya à son lit : il ne l’avait pas appelé. La troisième fois, Eli comprit que c’était Dieu qui appelait l’enfant, et il dit à Samuel : « Si l’on t’appelle encore, réponds : Parle Seigneur, ton serviteur écoute ! » (1 Samuel 3,1-10). Samuel devint un grand prophète.

Cette histoire n’est pas seulement biblique, mais bien actuelle. De nos jours encore, des croyants prennent un temps de retraite – parfois de plusieurs semaines – pour interroger Dieu dans le silence : « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? Quelle est ma vocation, quel est ton appel ? » Le vrai croyant, en effet, est convaincu que Dieu veut son bonheur, mais sans doute pas comme la publicité nous le présente. Il s’agit de la joie d’aimer et d’être aimé en vérité.

Source : Charles Delhez – Et si Dieu existait? 120 questions en toute simplicité – Fidélité / Mame